Accueil / Détail du document

Aux frontières de la démocratie : De Calais à Londres, sur les traces des migrants

Livre

Titre Aux frontières de la démocratie : De Calais à Londres, sur les traces des migrants
Auteur (s) Djigo, Sophie (auteur)
Editeur Le Bord de l'eau, 2019
Collection Diagnostics
Imprimé
ISBN 978-2-35687-659-1 : 20.00 EUR
Format 1 vol. (197 p.), 23 cm x 16 cm
Sujet immigration : témoignage
réfugié
asile (droit)
Résumé "Des spectres hantent l'Europe." Telles sont ces silhouettes errantes bloquées aux frontières, là où le capitalisme triomphant poursuit son expansion, levant toutes les barrières. Ces corps étrangers, racialisés, fantômes d'autres oppressions passées, s'entassent dans des zones-frontières devenues lignes de front, antichambres d'Etats-nations de plus en plus fermés. Confrontés à la violence du refus de l'asile et de l'accueil, les exilés élaborent des contre-conduites pour résister à leur déshumanisation programmée, à la politique qui vise à les faire disparaître. Ici et là, des mouvements citoyens essaiment et défendent de nouvelles formes d'hospitalité militante, dessinant les contours d'une contre-Europe de l'accueil. Le livre entreprend de redonner un nom et une histoire à ces figures spectrales. Derrière ces ombres, il y a Abiy, jeune Ethiopien de 20 ans, ou encore Hamada, Erythréen à peine plus âgé. Comment ont-ils survécu à la "jungle" de Calais ? Pourquoi ont-ils transité par La Chapelle ? Qu'est-ce qui les a conduits en Belgique et dans quelles conditions ont-ils vécu là-bas ? Que pensent-ils de leur nouvelle vie en Angleterre ? En suivant un petit groupe d'exilés de Calais à Londres, le livre nous fait éprouver les conditions de vie que le gouvernement impose aux migrants sans statut, les effets concrets des politiques européennes de non-accueil, la façon dont les exilés s'y adaptent et résistent, leurs relations avec les bénévoles,les citoyens, leurs motifs, leurs craintes et leurs rêves.

Évaluation des lecteurs :

0/5 étoiles 0 avis

Vérification des exemplaires disponibles ...