Grand café Martinique

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Grand café Martinique
Raphaël Confiant
Mercure de France, 2019

1702, le jeune Gabriel-Mathieu d’Erchigny de Clieu, 15 ans, est enseigne de vaisseau. Alors qu’il rêve des colonies, il est envoyé en Martinique où il devient planteur de canne à sucre, et trouve amour et fortune. Novateur et audacieux, il se met à rêver de planter du café, ce breuvage à la mode. Mais comment faire ? Il sait que le Jardin Royal des Plantes conserve quelques caféiers, sous étroite surveillance...

Avec sa plume alerte et subtile, Raphael Confiant nous offre un voyage autour de l’origine du café en Martinique. Cette fresque historique se déploie comme un film, avec de larges plans fixes lorsque l’auteur décrit l’école navale, le marché aux esclaves, ou la découverte de la plantation, et des plans à tension dramatique lors des mises en dangers. 

L’auteur fait revivre le temps d’une lecture une époque révolue avec ses us et coutumes et sa mentalité. Très documenté, il reproduit très précisément les différences de mentalité entre France et Antilles, les différences de traitements vis-à-vis des esclaves. 

Je salue véritablement son style qui montre en filigrane l’empreinte de la philosophie des Lumières. Alors que les concepts de droits et de liberté commencent à naître en France, ils se heurtent aux conceptions très hiérarchiques du Nouveau Monde.

Une évasion spatio-temporelle bienvenue en cette période de confinement !

Alexandra

Galilée : journal des inventions & découvertes

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

Galilée : journal des inventions & découvertes
Peter D. Riley
Larousse, 2009

Hemmm, cherchez bien ! Qu’a découvert et inventé Galilée ? Quand était-ce ?

Le photon, la relativité générale… non ce n’est pas Galilée.

Galilée est né à Pise en 1564. Il s’intéresse tôt à la physique et l’astronomie.

La lunette astronomique, le géocentrisme, la notion de temps absolu, la rotation de la terre, la chute des corps… c’est Galilée !

Pour vous plonger et comprendre les expériences et découvertes de Galilée, ce journal est l’outil idéal : des reconstitutions en 3D, agrémentées d’extraits de textes scientifiques de Galilée.

Un charmant livre pop up qui permet de rendre accessibles les procédés physiques.

galilee.jpg

 

Audrey

Peau d'âne

heart-2806721_640.jpgROMAN JEUNESSE

Peau d'âne
Cécile Roumiguière
Albin Michel, 2019

La collection Classiques illustrés dirigée par Benjamin Lacombe s’étoffe d’un nouveau titre !

Les réécritures ou adaptations du conte de Peau d’âne sont multiples, Cécile Roumiguière et Alessandra Maria nous en offre une des plus gracieuses ! On y retrouve tout à la fois Perrault, les frères Grimm, mais aussi Jacques Demy, notamment dans le personnage de la marraine au caractère assumé qui rejoint la fée libre et sensuelle du film.

Dans le plus grand respect de l’œuvre, les auteures donnent à cette version un propos très actuel. En effet, le texte insiste sur l’inertie du peuple qui, avide de rester dans les bonnes grâces du roi, regarde le drame se jouer. Conscient de l’horreur et de l’abomination de la situation, il ne lève toutefois jamais le petit doigt. On ne peut s’empêcher de faire une lecture politique du texte, miroir à peine déformant de notre monde… S’ajoute un regard féministe appuyé : les dialogues entre la fée, femme forte, libre et indépendante, et la princesse sont constitués de phrases percutantes et de réflexions sur le non-sens de la demande du père. Un propos puissant soutenu par l’écriture de Cécile Roumiguière, raffinée, usant avec brio du futur simple et de l’imparfait pour mieux nous transporter au pays des contes.

Ce style élégant est mis en lumière par une illustration onirique réalisée par Alessandra Maria. Combinant esquisses à partir de photocollages, fusains, encres, le tout rehaussé de feuilles d’or, elle livre des tableaux sublimes et intrigants, qui témoignent de toute la richesse du royaume, et rendent un hommage vibrant à la femme, objet central de cette quête insensée.

Cette version de Peau d’âne charme ainsi par sa beauté, mais aussi et surtout par l’angle emprunté par le duo d’auteures. Un merveilleux classique dans une version hypnotique d’une rare beauté !

Caroline

Carnets de prison ou l'oubli des rivières

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

Carnets de prison ou l'oubli des rivières
René Frégni
Gallimard, 2019

Quand les éditions Gallimard demandent à René Frégni d’écrire dans la collection TRACTS il s’interroge sur ce que sont ces petites brochures de propagande… et se souvient comment « il s’est tellement trompé en tendant à tout le monde la vérité dans la rue ». Enfant, il découvre l’injustice quand il apprend que son père a été emprisonné sous Vichy, simplement car il avait dérobé quelques kilos de nourriture dans les trains qui partaient vers l’Allemagne nazie… Il comprend que son père, comme Edmond Dantès dont sa mère lui lit les aventures, est allé en prison car il était pauvre. Le jeune homme sensible et rebelle, connait lui-même la prison pour cause de désertion et étonnamment y découvre la philosophie et les livres. Son amour des mots devient le socle de sa vocation.

Depuis, il écrit et anime des ateliers d’écriture en prison, cafés littéraires qui permettent aux détenus de retrouver « les voies menant aux rêves, à la mémoire, au monde ». Mais, les mots suffiront-ils pour éviter la haine, la violence des fractures sociales ?

Dans cet essai empreint d’humanité, René Frégni écrit notre réalité avec une grande justesse, la révolte est toujours là, écrite avec une douceur poétique, elle n’en est pas moins poignante.

Patricia

Chiens de guerre

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Chiens de guerre
Adrian Tchaikovsky
Denoël, 2019

Rex est un biomorphe, un chien génétiquement modifié doté de fusils mitrailleurs de très gros calibre. Il est envoyé avec son escouade d’assaut multiforme dans les zones de combat où l’homme ne peut se risquer. Rex est programmé pour obéir au Maître ; c’est un bon chien.

Mais que se passe-t-il quand le maitre semble outrepasser ses droits en désignant des ennemis qui semblent pourtant inoffensifs ? et surtout, que se passe-t-il lorsque le maitre n’est plus là pour donner ses ordres ? Rex et son escouade vont se retrouver contraints de faire des choix ; des choix pour lesquels ils n’ont pas été programmés. Une fois libérés de leur laisse, trouveront-ils leur place dans le monde des hommes ?

Le roman d’Adrian Tchaikovsky est un vrai plaisir de lecture tout en nous interrogeant sur les conséquences notamment éthiques des recherches en biotechnologie. Un biomorphe est-il responsable de ses actes ? dispose-t-il d’une conscience ? d’un libre arbitre ? A-t-il des droits ? L’auteur nous pose toutes ces questions à travers la vie de personnages aussi effrayants qu’attachants !

Pauline

Pour faire une tarte aux pommes, il faut un pépin de pomme

heart-2806721_640.jpgALBUM JEUNESSE

Pour faire une tarte aux pommes, il faut un pépin de pomme
Bastien Contraire & Giacomo Nanni
Albin Michel, 2019

Un petit garçon plante un pépin de pomme. Le temps passe, une petite pousse pointe le bout de son nez à travers la terre. Les saisons défilent, la vie suit son cours. Le petit brin vert devient une jolie plante, le garçon grandit. Le pommier prend un peu plus racine et devient un bel arbre fruitier. Le petit garçon est devenu un homme, les pommes sont maintenant d’un beau rouge éclatant. Et cet homme choisit avec attention les fruits les plus beaux pour cuisiner une délicieuse tarte aux pommes, en prenant bien soin de mettre les pépins de côté. Quand une douce odeur sucrée envahit la maison, c’est prêt ! Pile à l’heure du goûter ! Arrivent les amis pour partager ce délicieux moment gourmand. Les pépins sont offerts à l’enfant présent, et avec ces pépins, il pourra à son tour… cuisiner une délicieuse tarte aux pommes !

Monté autour d’une spirale rouge, ce livre se lit à l’infini, comme la boucle ininterrompue du cycle des saisons ou du temps qui passe. Pas de première ni de quatrième de couverture ! Le graphisme épuré, un brin rétro, est paisible et esthétique. Le texte est réduit à l’essentiel, explicite, à la façon d’un mode d’emploi. La petite phrase "On attend", qui revient sans cesse, comme un mantra, rappelle qu'il faut prendre le temps, le temps de vivre, de grandir, d'aimer.

En peu de mots et d’images, cet album célèbre la patience, la lenteur, la gourmandise, le partage, et la vie tout simplement !

Caroline

La nuit atlantique

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

La nuit atlantique
Anne-Marie Garat
Actes Sud, 2020

Rrhh, cette maison sur la côte atlantique qui m’appartient et qui me cause de multiples soucis, il est temps que je m’en débarrasse… voilà ce que pense Hélène, bien déterminée à se débarrasser de ce bien.

Bien entendu, rien ne se passe comme prévu. Alors qu’elle s’apprêtait à vivre et réfléchir seule, Hélène se rend compte que sa maison est squattée par un jeune et original photographe. De surcroît, sa filleule débarque. De rencontres en retrouvailles, la maison prend forme, tout en faisant jaillir les souvenirs et rancoeurs du passé.

Au-delà des tourments et rebondissements de ce roman, vous aurez plaisir à découvrir la Gironde : sa géographie et son histoire.

Anne-Marie Garat manie avec brio passé et présent. Elle nous offre un roman introspectif prenant, véritable ode à la mémoire.

Audrey

En coup de vent

heart-2806721_640.jpgALBUM JEUNESSE

En coup de vent
Anne Herbauts
Casterman, 2019

Découvrir un nouvel album d’Anne Herbauts est toujours comme un petit cadeau… Le dernier-né ne déroge pas à cette règle.

Un lapin joufflu et un peu rondouillard court… vers où ? après quoi ?

Si l’on feuillette rapidement cet album à la manière d’un flip book, on découvre la course effrénée de ce ravissant lapin sur une journée.

Si on lit les illustrations de façon classique, les pages de gauche nous renseignent sur les différents moments de la journée : réveil avec son lot d’actualités, toilette, petit déjeuner, trajet en bus, pause à la pâtisserie, courses, passage à la banque… jusqu’au retour à la maison. Ces décors en papiers découpés sont des invitations à l’observation, à prendre son temps… pour découvrir dans les détails ce que lapin achète, achète, achète (collages de billets et de pièces de monnaie, caisse de supermarché, banque) et finit par jeter… pour consommer de nouveau.

L’autrice belge nous livre ici à la fois une version très personnelle du lapin d’Alice aux pays des merveilles et une critique de notre société de consommation. Un album sans texte exigeant qui donne à réfléchir.

Pour aller plus loin : Anne Herbauts, la tête dans la haie aux éditions Esperluète, collection Orbe.

Ce livre interroge le processus créatif à l’œuvre dans l’univers de cette autrice et le rapport texte-image par le biais d’un dialogue entre Anne Herbauts et Frédérique Dolphijn, initiatrice de la collection Orbe.

Laurence

États-Unis : votre passeport pour découvrir le monde

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

États-Unis : votre passeport pour découvrir le monde
Le routard (475)
Hachette, 2019

Plus que jamais en ces temps de confinement, nous avons besoin de livres pour nous évader, pour rêver à de grands espaces, pour laisser notre imaginaire caracoler en liberté. Mission accomplie pour ce titre de la collection Voyages du Routard !

Ce très beau (gros) livre très illustré de presque 400 pages, est une véritable bible sur les Etats-Unis. Il aborde vraiment tous les aspects imaginables, des plus évidents (histoire et peuplement, nature et paysages,) aux plus insolites (hôtels les plus fous, vie sexuelle des Mormons, cimetières étranges, etc), en passant par les moins connus (spécialités culinaires régionales, figures de femmes rebelles, expériences nature, …).

J’ai beaucoup aimé la mise en page : chaque double-page foisonne d’informations, de références à des films, des séries télé, des albums de musique, d’anecdotes avec des cartes pour localiser le tout. De quoi devenir incollable sur cette destination bigger than life ! Tout cela sans négliger des renseignements pratiques sur des lieux à visiter, des suggestions d’hôtels ou de restaurants pour ceux qui préparent un voyage.

Un seul reproche : son poids ! Avec ses 2kg600, il empêche toute rêvasserie en position couchée…

Pour poursuivre votre voyage intérieur, direction les autres titres de la collection : France, Italie, Voyages : tout une monde à découvrir.

Violaine

Lily a des nénés

heart-2806721_640.jpgBANDE DESSINÉE JEUNESSE

Lily a des nénés
Geoff
Casterman, 2019

Lily a 10 ans et habite un petit village en Bretagne avec son frère jumeau Titouan.

Et au-dessus de chez eux habite Joshua dont Lily est secrètement amoureuse.

Dans cet album Lily découvre qu’elle n’est plus une enfant, qu’elle doit l’accepter et cela lui fait peur !

Dans son premier album, Geoff (après avoir fait du cinéma d’animation) nous décrit la féminité émergente d’une fillette de 10 ans, les tumultes de l’adolescence où les personnages se cherchent….

Ce passage à l’adolescence est décrit simplement, notamment avec de superbes dessins au pastel. Cette bande dessinée peut être proposée pour aborder le sujet (même s’il n’est pas très approfondi, il a le mérite de pouvoir faire une approche).

Maryline.

Cinq cartes brûlées

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Cinq cartes brûlées
Sophie Loubière
Fleuve noir, 2020

Laurence grandit aux côtés de son grand frère qui n’a jamais voulu d’elle, de son père à qui elle voue un amour un peu trop intense qui fera éclater sa famille et d’une mère psychologiquement fragile.

Elle tente pourtant de prendre son destin en main, mais la vie, comme pour la punir, lui inflige humiliation sur humiliation. Pour compenser ses blessures à vif, Laurence se réfugie dans la nourriture jusqu’à atteindre la limite du point de non-retour. C’est alors qu’elle décide de changer. De changer ? Vraiment ? Mais en fait, qui est réellement Laurence Graissac ?

Ce que j’aime chez Sophie Loubière, c’est qu’elle revient toujours là où on ne l’attend pas et qu’elle sait nous cueillir à chaque roman avec une bonne gifle littéraire. Car après le non moins poignant L'Enfant aux cailloux, elle nous offre un thriller totalement atypique, aiguisé comme un scalpel pour une opération dans le noir le plus sombre. Le suspense s’instille sournoisement, au détour des kilos gagnés ou perdus, des coups du destin et de la main que la vie distribue à Laurence. Car son existence est une partie de Black Jack : à chaque partie, nous pensons qu’elle va l’emporter, alors, qu’à l’instar du casino, la destinée gagne toujours.

Cinq cartes brûlées est une véritable dévissée dans les tréfonds d’une (dé)construction mentale.

Pour découvrir le making-off du livre, rendez-vous sur le blog de sa création.

Vous pouvez lire ce livre sans attendre en version numérique.

Stéphane

Je suis qui ? Je suis quoi ?

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE JEUNESSE

Je suis qui ? Je suis quoi ?
Sophie Nanteuil
Casterman, 2019

« Tu aimes les filles ? Tu aimes les garçons ? Tu ne sais pas trop ? Ton genre, ton corps ne te conviennent pas ? Tu te poses des questions sur ta vie, tes envies… et tu n'oses pas en parler autour de toi ? Ou bien un ou une amie vit cela ? Ce livre peut t'apporter des réponses. Notre identité n'est pas définie par la personne que l'on aime, ni par son genre. Tu peux être qui tu veux. Et personne ne peut te l'interdire. »

Voici la quatrième de couverture de ce documentaire extrêmement riche, tant dans son fond que dans sa forme.

Destiné à des adolescent(e)s en questionnement sur leur identité, il convient également parfaitement à des adultes qui se questionnent eux aussi ou cherchent à s'ouvrir l'esprit.

Tout d’abord, on y trouve une grande variété de vocabulaire, pour ne plus confondre les différentes nuances qui existent entre aromantique/asexuelle, bisexuelle/pansexuelle ou encore transgenre/homosexuel. Puis de nombreux témoignages d'hommes et de femmes, concernés par ces sujets, racontent comment ils vivent le rejet ou l'acceptation de leurs proches, et des petites BD nous font découvrir le destin de nombreuses célébrités homosexuelles ou d’autres orientations. Elles évoquent les difficultés qu’elles ont eu à vivre leur identité sereinement à leur époque, et montrent les évolutions aujourd'hui.

Les préjugés et stéréotypes sont analysés en partant de questionnements que se posent réellement les adolescents, et en décomposant l'influence des médias. Un point très important est fait sur le consentement. S’ajoute un état des lieux dans le monde, qui nous montre que la France n'est pas si rétrograde, mais qu'elle a encore de gros efforts à faire !

Enfin, quelques pages présentent des associations sur tout le territoire français pour aider les jeunes, répondre à leurs questions, les aider, les écouter, et une liste de séries et de films sur le sujet est donnée pour enrichir sa culture et mettre en avant cette recherche d'identité si tabou.

À mettre entre toutes les mains, dès le collège !

Caroline

Bios

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Bios
Robert Charles Wilson
ActuSF, 2019

La lointaine Isis est un monde luxuriant, à l'écosystème complexe. Un monde classé zone de biomenace de niveau 4. La moindre molécule de son biotope suffit à tuer un être humain au terme d'une horrible agonie. Et pourtant, Isis constitue la découverte la plus prometteuse de ce XXIIe siècle : berceau d'une vie fondamentalement différente, elle pourrait en miroir éclairer notre propre nature. Zoé Fisher a été conçue pour explorer Isis. Son organisme a été génétiquement optimisé pour s'adapter à l'environnement inhospitalier de cette planète ; sa personnalité patiemment construite autour de cette seule mission.

Un nouvel opus de Robert Charles Wilson, auteur de Science-Fiction américano-canadien à succès (Prix Hugo pour son roman Spin – version numérique ici) est toujours la promesse d’un bon moment de lacher-prise total dans le cosmos et ses mystères insondables (on se calme). Celui-ci diffère un peu de ses autres romans par son scénario de hard sci-fi pure dès le départ de l’histoire, en lieu et place d’une situation contemporaine banale au prise brutalement avec des événements inexplicables. Ici nous sommes dans un futur relativement lointain où l’homme a depuis longtemps passé la ceinture de Kuiper et colonise des contrées certes verdoyantes et bucoliques, mais peu accueillantes, et c’est un euphémisme ! Nous emboîtons le pas à Zoé Fisher, humaine profondément modifiée pour survivre en milieu hostile et sur laquelle repose les espoirs d’une humanité soucieuse de sa survie. Comme souvent dans la SF, l’auteur en profite pour s’(nous)interroger sur des enjeux contemporains brûlants du style : la modification génétique, le corps augmenté, la finitude de la planète terre ou le futur des anxiolytiques (véridique). Le tout est, comme à son habitude, embarqué malgré lui dans un maelström galactico-temporel où les entités cosmiques se jouent de nous, pauvres mortels, comme le vent des feuilles mortes d’un automne finissant (poésie).

Pour l’habituel appairage musical je vous propose l’album Discovery de Daft Punk pour leur côté homme augmenté et… anxiolytique du futur.

Vous pouvez lire ce livre dès à présent en version numérique.

Cyrille

La minuscule maman

heart-2806721_640.jpgALBUM JEUNESSE

La minuscule maman
Bénédicte Muller
Magnani Éditions, 2019

Gros gros chagrin pour cette maman ! À tel point qu’elle n’arrive plus à assurer son rôle, et se retrouve plus petite et fragile que son propre enfant. Un matin, sa petite fille la retrouve toute minuscule, prostrée et en larmes dans son lit. Tout en étant toujours l’enfant, Elvire va devoir prendre soin de sa maman minuscule, et devenue géante, jouer le rôle de cette dernière.

Bénédicte Muller traite le thème du renversement adulte/enfant et celui, rare, de la faiblesse maternelle soutenue alors par l’enfant. L’illustration cumule avec beaucoup de force les détails porteurs de sens, matriochka, objets symboles de la femme et de l’enfant (bijoux, sac à main, poupée…), ainsi que les représentations de la nature pour accompagner le sentiment de détresse de la mère (le lit devient île, une montagne noire infranchissable envahit l’espace de la chambre…). La mise en page joue avec le cadre, la notion d’échelle, pour renforcer ce sentiment de vulnérabilité, mais aussi celui de l’amour filial. Entre drame et jeu, la narration suit au plus près les efforts faits par chacune pour s’ajuster émotionnellement avec l’autre.

Sans que l’on ne sache rien sur ses raisons, le récit propose une issue heureuse à cet épisode et offre une perspective optimiste et rassurante aux enfants qui peuvent connaître de telles difficultés. Poésie, psychologie, empathie, interdépendance mère-fille, monoparentalité, La minuscule maman de Bénédicte Muller est un trésor d’évocation sensible et philosophique.

Caroline