Une femme blessée

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Une femme blessée
Marina Carrère d'Encausse
Anne Carrière, 2014

Fatimah vit au Kurdistan irakien avec son mari, ses enfants et sa belle-famille. Un jour, elle est emmenée à l'hôpital de Souleymanieh, très grièvement brûlée – soi-disant victime d'un accident domestique.

Fatimah va se battre pour survivre à ses blessures en puisant sa force dans l’évocation de ses enfants. Au village, la grand-mère, quant à elle, refuse d’évoquer Fatimah qui semble avoir disparu. Seule sa fille ainée conserve son souvenir intact et sent qu’un immense secret pèse sur cette disparition. Le médecin est admiratif de la force de Fatimah et essaye de la faire parler pour démêler la situation et rétablir la vérité. Est-ce un accident ou un crime d’honneur ? Que s’est-il passé ?

Un premier roman bien mené par Marina Carrère d'Encausse qui traite d’un sujet sensible à cette femme médecin sans tomber ni dans le pathos ni dans le manichéisme. L’occasion d’évoquer le travail d’une association spécialisée dans la lutte contre les violences coutumières faites aux femmes à travers le monde : Fondation Surgir : http://www.surgir.ch/

Valérie

L’obsolescence programmée de nos sentiments

heart-2806721_640.jpgBANDE DESSINÉE ADULTE

L'obsolescence programmée de nos sentiments
Zidrou & Aimée de Jongh
Dargaud, 2018

1 – le titre m’interpelle. L’obsolescence programmée appliquée aux sentiments ? De quoi peut-il bien s’agir ? 2 – Le scénariste : Zidrou. Un auteur prolifique à qui on doit l’Elève Ducobu, Sac à puces, Tamara, Les Beaux étés, etc. Il s’est associé à la jeune dessinatrice Aimée de Jongh qui a remporté le prestigieux Prix Saint-Michel 2015 de la meilleure bande dessinée néerlandophone avec Le retour de la Bondrée. 3. La couverture : une femme et un homme, âgés, assis de dos, nus. Bref, trois raisons d’ouvrir cette BD.
À bientôt 62 ans, Méditerranée travaille encore. Elle tient un magasin de fromages. Sa mère vient de mourir d’une grave maladie. Ulysse, 59 ans, veuf, vient d’être licencié. Il s’ennuie, cherche à meubler ses journées. Méditerranée et Ulysse se rencontrent dans la salle d’attente du cabinet du fils d’Ulysse. Ils se revoient, jouent le jeu de la séduction, se fréquentent, s’aiment, malgré leur âge, les rides, les stigmates du temps. Jusqu’à l’incroyable nouvelle… celle qui bouleversera leur vie à jamais quoiqu’il arrive… celle qui risque de dérouter le lecteur.

Stéphanie

Profession crocodile

heart-2806721_640.jpgALBUM JEUNESSE

Profession crocodile
Giovanna Zoboli & Mariachiara Di Giorgio
Édition les fourmis rouges, 2017

Driiiiiinn ! 7h du matin. Un crocodile s’extirpe de son lit, encore embrumé par ses rêves aux couleurs tropicales. Passage à la salle de bains, choix de la cravate, petit déjeuner… le voilà parti au travail. Nous le suivons case à case, dans le métro, le brouhaha de la ville. Après quelques arrêts chez des commerçants où ils semble avoir ses habitudes, notre crocodile arrive sur son lieu de travail, offre le bouquet acheté précédemment à sa collègue de l’accueil, puis direction le vestiaire. La chute qui fait suite est pour le moins inattendue ! Vous la découvrirez à la lecture de ce savoureux album, qui bien que muet, bruisse de tous les sons émanant de la ville, vivante et vibrante.

Découpé à la manière d’une BD, le récit est d’une grande fluidité. Il file si vite qu’une deuxième lecture, plus attentive, sera nécessaire pour dénicher tous les indices cachés dans les images. Les illustrations à l’encre de Mariachiara di Giorgio sont d’une grande poésie, chaudement colorées. La description des petites choses du quotidien est faite avec tendresse et humour et on prend un réel plaisir à observer toutes les curiosités de cette ville où cohabitent humains et animaux.

Délicieusement fourmillant, implacablement logique, et pourtant surprenant, cet album est plein de malice ! 

Caroline

À voix haute – La force de la parole

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

À voix haute – La force de la parole
Stéphane De Freitas & Ladj Ly
TF1 Vidéo, 2017

Ce film documentaire montre les semaines de formation d’un groupe d’étudiants de l’université de Saint-Denis qui préparent le concours Eloquentia. Ce concours a pour objectif de permettre aux jeunes de prendre confiance en eux afin de s’exprimer librement tout en découvrant le plaisir et le pouvoir de la conviction.

Être sincère, trouver son style, choisir et jouer avec le vocabulaire, accorder son corps et son esprit… tous se livrent aux exercices proposés par les formateurs avec une énergie et une créativité impressionnantes. 

Avec lucidité, l’une des jeunes étudiantes rappelle que l’égalité des chances passe par une égale maitrise de l’expression orale. Ces jeunes-là ont quelque chose à dire sur leur vie, leurs révoltes, leurs combats et notre avenir.

Sans commentaire, par le choix des séquences et le travail de montage, ce film nous emporte dans cette passionnante expérience d’art oratoire, contre tous les clichés.

Voici un documentaire qui nous fait rire, pleurer, réfléchir… et qui fait du bien.

Un vrai coup de cœur, à présenter aussi aux plus jeunes.

Patricia

L'atlas des bizarreries

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE JEUNESSE

L'atlas des bizarreries
Clive Gifford & Tracy Worrall
Larousse, 2017

Une grande cartographie du monde qui fourmille d’anecdotes historiques sur chaque recoin du monde : Naissance d’un volcan dans un champ, championnat du monde de charmeurs de vers, rivière multicolore, mystérieuse grotte de coquillages, île constitué de millions de coquille de palourde, concours de baskets qui puent arbitré par un agent de la NASA…

Grand fourre-tout de culture générale, ce documentaire permet de réviser sa géographie tout en découvrant des spécificités culturelles du monde. La mise en page est riche et attrayante, bien que parfois saturée, ce qui peut altérer sa lisibilité.

À partir de 9 ans

Cyriane

Et puis un jour j'ai entendu Bob Dylan

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

Et puis un jour j'ai entendu Bob Dylan
Alain Rémond
Jbz & Cie, 2011

Alain Rémond est un chroniqueur bien connu des lecteurs de Télérama où il entra en 1973 comme journaliste. Il créa la rubrique Mon Œil en 1981 et en devint rédacteur en chef en 2002. Il fut critique de cinéma et en musique ses idoles sont Yves Montand et … Bob Dylan. (Montand, Ed. Henri Veyrier, 1977 et Les chemins de Bob Dylan, Ed. de l’Epi, 1971). Dans les nombreuses publications sur Bob Dylan le livre d’Alain Rémond se distingue par l’originalité de son titre et de son point de vue.

Et puis un jour j’ai entendu  Bob Dylan n’est pas une biographie de plus sur le songwriter. Il s’agit plus d’un essai autobiographique sur l’effet que Bob Dylan produisit sur Alain Rémond. Jeune étudiant à Rome en 1965, il entend pour la première  fois à la radio « cette voix nasale, si étrange, si fragile,… » et ce fut un choc émotionnel.

Dans ce récit bien documenté l’auteur nous raconte son itinéraire pour suivre son idole car il est devenu « un fan inconditionnel ». Il se souviendra toujours du premier concert auquel il assiste le 16 juin 1978 à Londres au Earl’s Court pour le magazine Le Monde de la musique. Dans un style simple et agréable à lire il nous parle de ses bonheurs mais aussi de ses déceptions à l’occasion de  la sortie d’un album ou d’un concert raté. Nous rappelle aussi qu’une partie de l’opinion américaine le considéra comme un traître lorsqu’il électrifia sa guitare, abandonnant le folk pur et dur à la Woody Guthrie. (la référence pour Bob Dylan qui lui a dédié une chanson : Song for Woody.) Malgré tout Alain Rémond est resté fidèle.

Cet essai est partiel et partial « Dès que je parle de lui, dès que j’écris sur lui, je perds toute objectivité. Avec Dylan je suis sauvagement subjectif ». Depuis Bob Dylan a reçu le prix Nobel de littérature suscitant de nombreuses réactions négatives ou positives mais Alain Rémond n’en démord pas, Dylan est l’un des plus grands poètes vivants « Bob Dylan c’est Rimbaud plus l’électricité » .Il s’était promis de plus rien écrire sur son idole s’il avait un jour le Nobel. On verra bien… 

Vincent

La retraite de Nénette

heart-2806721_640.jpgALBUM JEUNESSE

La retraite de Nénette
Claire Lebourg
Édition Claire Lebourg, 2014

Nénette, orang-outan star du jardin des Plantes à Paris, prend sa retraite ! Elle est logée dans un coquet deux pièces et peut profiter de la vie parisienne : jardin des tuileries, métro, promenade à vélo, sorti chez le coiffeur… Vite lassée par cette vie sans intérêt, à la lecture d’une publicité elle part rejoindre les siens sur l’île de Bornéo, accompagnée de son animal domestique un magnifique chat du même roux que son pelage ! 

Agée aujourd’hui de 47 ans, Nénette, femelle orang outan arrivée directement de Bornéo à Paris en 1972, héroïne du documentaire de Nicolas Philibert en 2010 a inspiré Claire Lebourg qui a publié cette magnifique histoire à compte d’auteur. Tout est soigné et délicat, de la qualité du papier à la douceur de l’histoire. Les aquarelles soulignent parfaitement la tendresse que nous inspire l’histoire de cet orang outan.

Outre l’attachement que l’on peut avoir pour Nénette, sa liberté retrouvée est une vraie bonne idée !

Nelly

Everest green

everest-green.jpgDVD DOCUMENTAIRE ADULTE

Everest green : nettoyer le toit du monde
Jean-Michel Jorda
JPL Production, 2018

L’opération Everest Green s’est déroulée du 5 avril au 29 mai 2017 avec une équipe et une logistique importante : 16 Sherpas, dont 10 spécialement dédiés à la collecte des déchets. Fred Delloye, vice-président de Montagne & Partage, a assuré la coordination de la collecte au-dessus de la cascade de glace.
 
Gérard Clermidy, président de l’association, gérait l’ensemble du projet depuis le camp de base, avec l’appui de son ami népalais Pemba Sherpa. Sans oublier l’himalayiste et réalisateur Jean-Michel Jorda, la journaliste Sandra Stavo-Debauge et l’équipe népalaise de porteurs, muletiers et cuisiniers.

Partout des tentes de randonneurs sur l’Everest. Ah non, au fur et à mesure que la caméra s’approche, peu de tentes, et beaucoup de déchets s’entassent sur la montagne, à la vue splendide au loin. Plongez dans cette expédition engagée effectuée en 2017, grâce à l’association française Montagne & Partage. Son objectif est de collecter les déchets, les redescendre et de trouver des solutions de recyclage. Une prise de conscience environnementale indispensable pour mettre fin à cette extrême pollution causée par des comportements humains individuels.

Film avec projection publique autorisée.

Audrey

Les cahiers du football

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

Les cahiers du football : numéro 1
Sous la direction de Jérôme Latta
Solar, 2018

Oohh non, plus de foot ! Que vous en ayez assez ou pas suffisamment eu, prolongez la coupe du monde par ce mook (contraction des termes « magazine » et « book »). Le thème mis en avant ce trimestre est « la beauté et le football ». Les approches sont multiples : par la photographie, le roman-photo, le reportage, la BD (Bastien Vivès), les carnets d’Albert Batteux, des infographies, des articles pleins d’humour comme « le guide de survie du supporter ». Et bien plus encore… croyez-moi, vous n’allez pas revenir de tant de beauté dans ce milieu sportif.

Le second numéro qui paraitra en septembre semble tout aussi prometteur : foot et hygiène de vie…

 

Audrey

La cabane de l'aiguilleur

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

La cabane de l'aiguilleur
Robert Charles Winston
Gallimard (Folio SF), 2011

À la mort de sa mère, Travis Fisher est recueilli par sa tante, Liza Burack, à Haute Montagne. Anna Blaise, elle aussi hébergée par les Burack, semble cacher un secret dans sa chambre toujours close.

Se déroulant lors de la grande dépression, dans une Amérique en miettes en proie à ses démons les plus viscéralement enkystés (d’ailleurs plus que jamais d’actualité), le récit met en parallèle l’histoire de deux êtres sans liens apparents et sans mémoire de leur passé, attirés irrésistiblement l’un vers l’autre. Comme à son habitude, Robert Charles Wilson, l’un des maîtres actuels de la science-fiction américaine, bouleverse méthodiquement, touche après touche, le quotidien d’anti-héros que rien ne prédestine à une expérience souvent grandiose et intersidérale. L’ambiance très hillbilly du village de rednecks bigots et racistes  chasseurs de hobos, est empreinte d’un réalisme sauvage, contrastant habilement le propos très cosmico-perché !

Bande son possible : à la lecture de La cabane de l’aiguilleur (à ne pas confondre avec celle du pêcheur) on pense beaucoup au film des frères Coen O’ Brother, pourquoi ne pas se (ré)écouter la BO ? Et dans notre lancée, se (re)voir le film, allez hop !

O'Brother de Joel et Etan Coen.- Studi Canal 2009.

O'Brother, where art thou ? : bande originale du film de Joel & Ethan Coen.- Mercury, 2000.

Cyrille

Quelques minutes de silence

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE JEUNESSE

Quelques minutes de silence
Philippe Gauthier
L'école des loisirs, 2017

Dans une école presque normale, les enfants portent des gilets pare-balles, rampent pour entrer en classe et font souvent des minutes de silence. Mais Gus n’y arrive pas, rester silencieux ça lui est impossible, alors il est puni et fait des tours de cour. Jusqu’au jour où il aime les tours de cour et là il doit rester assis et ne pas bouger.

Philippe Gauthier met en scène trois personnages principaux, trois amis dans une cour d’école où se passent des minutes de silence et des tours de cour. L’un des trois, Gus se rebelle contre ces silences absurdes qui nous donnent à réfléchir au trop sécuritaire qui nous entoure. La mort de Gus dans un banal accident de la route rend toutes ces précautions encore plus absurdes. Ce texte court et dynamique montre que l’état d’urgence n’aura pas servi à grand-chose pour préserver sa vie.

Nelly

Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo

heart-2806721_640.jpgDOCUMENTAIRE ADULTE

Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo
Marie Robert
Flammarion / Versilio, 2018

Si, comme moi, vous êtes fâché.e.s avec la philo depuis le lycée malgré un père prof de philo (mais oui, papa, je t’aime), ce petit livre plein d’humour vous fera peut-être changer d’avis !

En 12 chapitres courts aux titres provocateurs (Spinoza chez Ikéa, Just do Nietzsche, Aristote et gueule de bois, Speed dating avec Platon…), Marie Robert transforme cette théorie abstraite et ardue en une sagesse qui nous fait du bien. Elle brosse 12 situations de crise et 12 philosophes capables de nous apaiser et de nous aider à dédramatiser.

Si les propos nous parlent, c’est que toutes les situations s’inspirent de faits que nous sommes tous amenés à vivre (rencontrer ses beaux-parents, cohabiter avec son ado, se faire larguer au café, etc).

Alors que l’édition récente nous inonde de méthodes de développement personnel et de conseils de coaching, nous (re)découvrons que depuis des siècles les philosophes ont réponse à presque tous nos soucis !

Et si vous souhaitez poursuivre en si bon chemin, voir aussi Et si Platon revenait de Roger-Pol Droit ou Petit-déjeuner avec Socrate de Robert Rowland.

Descendre la philo de son piédestal et l’inviter dans notre salon, notre salle de bain, notre cuisine ou notre chambre à coucher : tout un programme !

Violaine

Le triomphe des ténèbres

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Le triomphe des ténèbres
Éric Giacometti et Jacques Ravenne
Jean-Claude Lattès, 2018

En 1938, dans une Europe aux portes de la Seconde Guerre Mondiale, une organisation nazie, l'Ahnenerbe, pille des lieux sacrés à travers le monde. Ils cherchent des trésors aux pouvoirs obscurs destines à établir le règne millénaire du Troisième Reich. Himmler envoie donc des SS fouiller un sanctuaire tibétain dans une vallée oubliée de l'Himalaya et se rend lui-même en Espagne, dans le monastère de Montserrat, pour chercher un tableau énigmatique. De quelle puissance ancienne les nazis croient-ils détenir la clé ? À Londres, Churchill se rend compte que la guerre contre l'Allemagne sera aussi spirituelle. Dans cet ouvrage, l'histoire occulte fait se croiser les acteurs majeurs de 1939-1945 et des personnages aux destins d'exception : Tristan, le trafiquant d'art au passé trouble, Erika, l’archéologue allemande et  Laure, l'héritière des Cathares.

À partir de 1940, les nazis pillent méticuleusement les archives franc-maçonniques qui, lors de leur défaite, seront transportées à Moscou. En 1997, la France commence des tractations diplomatiques avec la Russie pour récupérer ces documents. Jacques Ravenne et Éric Giacometti ont eu la possibilité de travailler sur ce qui avait été rendu (il en resterait encore beaucoup dans la capitale moscovite). De ce travail de fourmi a résulté un film documentaire fascinant intitulé La mémoire volée des francs-maçons. Mais les deux auteurs ne pouvaient pas en rester là. Cette matière riche devait aussi servir à en faire une épopée basée sur la réalité. C’est pourquoi ils nous proposent aujourd’hui le premier volet de la trilogie Le Cycle du soleil noir : Le triomphe des ténèbres. Un tome passionnant où fiction s’entrecroise avec l’Histoire et avec lequel vous voyagerez du Tibet, à la Catalogne, en passant par l’Ariège et  bien entendu l’Allemagne.

Stéphane

L'occasion fait le larron

heart-2806721_640.jpgROMAN JEUNESSE

L'occasion fait le larron
Claire Gratias
Thierry Magnier, 2017

Dans la chaleur de l’été, Nounours, la Belette et Gus déambulent en roller, désoeuvrés. Sur leur chemin ils croisent deux convoyeurs de fonds dont l’un a fait un malaise cardiaque. L’occasion fait le larron ! Nos personnages s’emparent des sacs de billet. Le début d’une nouvelle vie ? Rien ne se passera comme prévu, car ces trois Pieds Nickelés des temps modernes n’ont vraiment pas de chance.

L’écriture tonique et efficace de Claire Gratias nous entraîne dans ces mésaventures qui nous font sourire. Entre comédie et roman policier, ce petit roman très accessible se dévore. L’intrigue est habilement montée, le rythme soutenu, l’humour toujours présent. Les titres des chapitres, faits de proverbes (comme le titre), accompagnent efficacement la lecture en incitant le lecteur à se creuser la tête sur les péripéties qui vont suivre.

Une première version de ce texte a été publiée en 2013 chez le même éditeur, dans la collection « Le feuilleton des Incos ». Il a donc été construit en interaction avec un groupe de lecteurs. Le résultat est des plus réussis !

Un roman léger, très agréable, qui se lit très vite et pourra servir d’accroche à des lecteurs pas très motivés !

Caroline

Ma reine

heart-2806721_640.jpgROMAN ADULTE

Ma reine
Jean-Baptiste Andrea
L'iconoclaste, 2017

Provence, été 1965. Shell, un adolescent pas comme les autres, vit avec ses parents dans une station-service au bord d’une nationale désertée. Déscolarisé et désœuvré, il manque provoquer un incendie.  Il découvre alors que ses parents veulent le placer en institution. Il décide de se sauver dans la montagne. Il y rencontre un berger peu loquace et Viviane, une jeune fille qui le subjugue. Elle devient sa reine et il lui obéit sans ciller. Ce conte permet à Shell d’accomplir son destin, d’aller à la rencontre de l’autre et de grandir.

Christine